Talent d’adhérente : Denyse Saint-Arroman

Denyse est connue des quilteuses de longue date dans notre département et participa à l’essor de France Patchwork : elle fut déléguée départementale et participa à la rédaction des Nouvelles il y a… quelques années.

Martine Roigt a profité de notre récente Journée de l’Amitié pour l’interroger sur son cheminement artistique et sa vision du patchwork, voici ses confidences rien que pour vous !

Denyse

 

« J’avais 5 ans quand on m’a mis une aiguille à coudre dans les mains » nous dit Denyse Saint-Arroman.  Cette artiste du patchwork que nous côtoyons dans nos Journées de l’Amitié  a réalisé plus de 350 quilts, elle est également l’auteure de plusieurs livres de patchwork.  Ancienne déléguée de France Patchwork elle a tout récemment présenté  une conférence à Toulouse sur « Le crazy quilt américain, nécessité et création. »

 crazy-quilt

Ce n’est qu’assez tardivement que Denyse découvre le patchwork. Née au Maroc, elle passe son enfance dans le Tarn-et-Garonne, fait ses études à Toulouse. Mariée, elle vit plusieurs années en Allemagne puis aux Etats-Unis. Ces expériences changent sa vision des choses nous dit-elle. C’est à l’occasion de son séjour aux Etats-Unis, qui dura trois ans, qu’elle découvre le patchwork.

Elle travaille comme bénévole au musée de LAWTON, la ville où elle habite dans  l’Oklahoma, quand elle rejoint un groupe de patchwork. On est en 1977 et le patchwork connaît un nouveau développement après avoir connu une période de léthargie (1950-1972).

denise SASon premier quilt est composé de blocs traditionnels formant des petits moulins. Elle travaille seule pendant longtemps et puise son inspiration dans de nombreuses publications américaines auxquelles elle a accès parlant l’anglais couramment.

En 1988 elle apprend par hasard l’existence de l’Association Française de Patchwork qui deviendra France Patchwork. Elle participe à un premier concours sur le thème des fleurs avec un quilt qu’elle crée « Le bouquet de Tistou ». Il remporte le premier prix. 

Ce sera le début d’un parcours intense et créatif jalonné de nombreuses créations et publications. Elle dit ne pas savoir dessiner mais « être douée pour détourner les dessins ». Son point fort est le travail de la couleur. Un de ces derniers quilt « Les deux faces du Dieu argent »  a été sélectionné par France Patchwork pour le concours du festival Quilts en Sud 2015. 

0051

Elle découvre le crazy, cette technique correspond à son tempérament. Historienne de formation elle s’engage alors dans l’étude des crazys anciens. Son objectif est de montrer qu’on ne peut réduire le crazy à sa période victorienne, qui n’est qu’un aspect de l’histoire. A partir de cette étude elle crée de nombreux quilts crazy avec la volonté qu’ils s’ancrent dans le présent. Un de ces premiers ouvrages crazy « The secret garden » a été exposé en Angleterre, il a obtenu le 1er prix.

Elle constitue une petite collection d’anciens crazys qu’elle restaure dans l’esprit de ses créateurs. Elle possède aujourd’hui d’une douzaine de quilts dont la valeur historique est incontestable. 

019

Denyse Saint-Arroman a écrit de nombreux livres de patchwork, celui-ci est le seul en français entièrement consacré aux quilts crazy.

En 1989, elle fonde le club de la Roseraie à Toulouse, avec un groupe d’adhérentes, elles sont 18 dont elle dit qu’il « fallait avoir l’esprit d’aventure pour travailler avec moi. » En effet dans le club on ne travaille  pas d’après un  modèle, on crée ! Le travail est collectif, tout le monde participe et donne son avis sur un quilt en cours de réalisation. Quand il fait l’unanimité dans le groupe c’est qu’il est réussi. Denyse pense qu’avec les 10 000 modèles de blocs qui existent actuellement, il est à la portée de chacune d’y puiser l’inspiration et de réaliser un ouvrage unique.

0061

 

Elle dit vouloir se distinguer des modes, se situe à contre-courant des tendances du moment, ce faisant elle nous livre une œuvre originale.

arbre-denyse-saint-arroman

L’Arbre aux 30 blocs, pour les 30 ans de France Patchwork. Ce quilt collectif du club de la Roseraie, mené par Denyse, a été sélectionné pour être exposé à Montréal (Canada) !

Son blog : https://patchworkperlesetbroderies.wordpress.com/
Merci Denyse pour cet entretien !

 

Publicités

2 Commentaires

  1. Merci à Denyse pour son superbe travail de création et de restauration de kils anciens.

    Je vais m’empresser d’acquérir le livre (en français) qu’elle a fait éditer à notre attention.

    Amicalement,
    Clara,

  2. Toi qui nous parles de temps en temps de Denyse dans ton autre blog, en voici un portrait bien vivant !
    Merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :