Impressions après le Salon

Karine, membre de la délégation FP31, a passé de longues heures dans la galerie d’art du Salon des Loisirs créatifs de Toulouse, à informer et discuter avec le public. Elle nous fait part ici de son expérience.

Deux journées ou presque de présence dans notre galerie d’exposition au Salon des Loisirs Créatifs m’ont définitivement convaincue de l’intérêt pour notre association France Patchwork d’être visible.

Avoir un stand et un lieu d’exposition est une formidable opportunité de sortir de l’entre-soi dans lequel nous évoluons bien souvent. C’est avant tout un événement grand public, ouvert, dynamique : il a donc soufflé sur notre exposition une brise revigorante et extrêmement motivante pendant 4 jours.

Etait-ce le thème ou l’exceptionnelle qualité des œuvres ? Il m’est difficile de le dire mais les visiteurs étaient cette année véritablement intéressés, curieux, posant beaucoup de questions pertinentes. Leur enthousiasme nous a fait un bien fou ! Je dois préciser à nos lectrices et lecteurs qui n’étaient pas présents sur le salon, que par sa variété, l’exposition « dentelles et kimonos » avait pour vocation de toucher un large public. Des œuvres traditionnelles, modernes ou art textile ; réalisées à la main ou à la machine ; piécées ou appliquées étaient proposées aux visiteurs. Bref, toutes les tendances étaient représentées.

Le format « tableau » a favorisé également la venue de personnes habituellement peu intéressées par les œuvres textiles et je dois le souligner, de nombreux messieurs. Toutes et tous, en tout cas, ont relevé la modernité des œuvres : paroles bien agréables à entendre pour les patcheuses trop souvent jugées avec un brin de condescendance…

Enfin, signe qui ne trompe pas, de nombreux visiteurs ont exprimé le souhait d’acheter des œuvres exposées ou d’entrer en contact avec les artistes comme ils le feraient pour n’importe quel artiste peintre les intéressant.

En résumé, cette expérience un peu fatigante mais très enrichissante m’a confirmé qu’il existe en France un vrai public pour nos œuvres. Aller à sa rencontre est une mission qui tient à cœur toutes les abeilles de la Ruche des Quilteuses et les membres de FP qui débordent d’idées pour le faire mais n’ont souvent pas assez de 24h par jour pour y arriver ! Nous vous tiendrons bien entendu au courant de nos prochaines initiatives dans ce sens, espérant qu’elles auront toutes autant de succès .

Karine Favard
France Patchwork 31

L’exposition « Sur un Air de Dentelles et kimonos » est actuellement visible sur le site France patchwork dans la rubrique « approche textile » puis « galerie de photos ».

Publicités

4 Commentaires

  1. bravo à vous. effectivement, cela fait du bien de voir l’intérêt du public.

  2. Cette expo était superbe, merci de nous en avoir fit profiter je suis contente de lire que le public nous reconnaît comme d’autres disciplines artistiques parce qu’il y a tant de créativité, d’inventivité de recherche, tant de minutie,d’art, de nous même, d’amour et tant d’heures de travail mis par des générations et des générations de femmes (et d’hommes) dans leurs patches qu’il n’y a pas de raison pour que nous ne soyons pas reconnues!
    C’est un pas en avant!

    • bonjour, et merci !
      Aux Etats unis, à Houston, au Quilt Festival, les patchs à vendre portent sur leur étiquette, surlignée en jaune, juste après le nom de l’artiste, la mention ci-dessous, :
      This piece is available for purchase. Check at IQA booth.
      « Cet ouvrage est à vendre. Adressez-vous au stand d’ International Quitling Association. »
      D’autres, réalisés par des artistes renommées, pour venir en aide à Libby Lhemann, étaient mis en vente, aux enchères … avec une fiche par ouvrage pour y inscrire les enchères …
      Il est vrai qu’ aux Etats unis, le quilting, que nous appelons patchwork en France, fait partie de leur patrimoine, il y a des musées de quilts anciens mais aussi contemporains, tout comme nous avons des musées d’art contemporains. Certaines artistes, sont  » cotées » car il y a un marché pour le quilting. Comme le marché de l’art contemporain, par exemple.
      Il est vrai que ces ouvrages sont de véritables oeuvres d’art, loin du piécé traditionnel. Ces artistes utilisent le tissu, les fils comme d’autres de la peinture… Le rendu pictural est saisissant ! Back from Houston, sur mon blog, il y a la photo du quilt primé à Houston il y a quelques jours …cela fait rêver ! chantal

      • Merci pour toutes ces précieuses infos Chantal ! Nous sommes loin du marché vivace des US… Un jour peut-être ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :